Paris irrégulier

Paris Paris... en photos, en textes... Les aspects connus et les irrégularités de la ville...

11 septembre 2011

La Parisienne, ma première course !

Il n'y a pas si longtemps, je disais : "Moi ? courir ? pffffff..."

Et maintenant, je peux dire : "J'ai participé à La Parisienne !" 

Un minimum d'entraînements, parce que courir, en fait, je n'aime toujours pas beaucoup ça. Mais bon, peu à peu, je m'habitue, et j'y retourne. En fait, ce que je n'aime pas, c'est la monotonie de ce sport. Je cours dehors, alternant entre La Villette, le jardin d'Eole, et rarement le parc Monceau (c'est le pire, on y tourne en rond, j'ai l'impression d'être dans une boucle sans fin).

Bref.

Un jour, une amie m'a dit : "Tiens, Il y a une course, La Parisienne... on s'inscrit ?".

Et moi, je ne sais pas, j'avais du boire ;-) j'ai dit oui. En plus, c'était marqué qu'on recevrait un sac avec des cadeaux, et ça, ça m'a décidé. Et le dossard avec mon prénom aussi, ça m'a décidé. Je n'avais jamais eu de dossard à mon nom !

Et aujourd'hui, c'était le jour J !

Samedi, on a récupéré nos dossards au village de La Parisienne. Du monde dans tous les sens, des animations, pas d'eau disponible librement, et des filles qui participaient aux animations. Je n'ai pas beaucoup participé (à part mettre mon bulletin pour tenter de gagner un truc et prendre un goûter chez Nestlé !), en plus il faisait chaud et je n'avais pas envie d'enfiler mes baskets. Mais il y avait beaucoup de participantes.

la parisienne 1 

Dimanche... enfin !

On se lève tôt, parce qu'il faut prendre le métro pour se rendre sur les lieux. Et dès le métro, on est dans l'ambiance. Au début, on repère 4-5 filles avec des baskets où est accrochée la fameuse puce qui comptera notre temps. 

puce1    baskets

Et puis au fur et à mesure que le métro avance, il se remplit de filles qui vont courir. C'est bizarre, comme ambiance dans le métro un dimanche matin. Et hop, à la station école militaire, tout le monde descend ! Et là, si jamais je n'étais pas bien réveillée, c'est bon, je le suis : du monde partout, des baskets par milliers...

Allez, pas de temps à perdre. On se prend en photo devant la Tour Eiffel. On passe déposer nos sacs au vestiaire. On participe un peu au grand échauffement. Et direction le départ.

On croyait être plutôt à l'heure, mais manifestement les autres filles sont là depuis bien plus longtemps que nous... Et donc on attend. Longtemps. Plus d'une heure. Il pleut, à un moment. On a un peu froid, malgré les cris et les danses passagères.

En fait, je ne sais pas avec quelle vague de départ on est parties, mais j'ai l'impression que c'est avec la dernière. Bon à savoir pour l'année prochaine : soit je viens super tôt et je ne quitte pas le point de départ, soit je viens tard et je pars tranquillement mais au moins je n'attends pas si longtemps (et je peux dormir un peu plus le matin...)

Et à un moment, enfin, on part !!!!!

Enfin, on piétine encore un peu. Il y a tellement de monde que pendant toute la course, on double, on se fait doubler, on se croirait sur un périph' piéton.

Presque je suis grisée par la course. Pas par la vitesse, puisqu'on ne peut pas courir vite, il y a trop de monde (ça tombe bien, je ne cours jamais très vite). Mais je suis entraînée par l'ambiance, un peu énervée par la longue attente d'avant le départ, et donc je suis contente de courir. Il y a des orchestres, surtout des percus, des batucadas... mais on me dit : "non, tu ne t'arrêtes pas pour les écouter !". Ok ok ok je cours !

Et je suis contente de voir des amis m'encourager :-) avec un t-shirt qui leur va trop bien !!!

tshirt 

Bon, on court toujours. C'est drôle, les passages dans les tunnels, on crie comme des gamins ! Et on voit la foule qui court, c'est toujours impressionnant, tout au long du parcours. Pas contre, pas facile de se trouver un rythme, puisqu'on ne va pas pousser les autres pour passer, quand même. Ah, tiens, les gens qui traversent et qui nous bousculent... si l'année prochaine vous pouviez éviter de passer devant moi et rester sur les trottoirs... Et les filles qui préfèrent marcher, libre à vous, pas de problèmes, mais si vous pouviez marcher sur les côtés... 

Et à un moment, on arrive !!! On n'a pas vu les kilomètres passer. Et je suis contente, pas vraiment épuisée, pas en sueur (pas du tout, même, mais mouillée de pluie !).

Je suis aux environs de la 15000ème place. L'important pour moi, c'était de finir, de voir comment c'était, de participer à un truc comme ça.

Et on reçoit encore des cadeaux, j'aime ça ! Surtout la médaille, parce que, quand même, je suis fière d'avoir couru un vrai truc, moi qui ne suis pas vraiment pour le sport !

médaille 1   médaille 2

Et aussi, entre autres, une rose, mais il fallait presque se battre pour l'avoir !

Et voilà, on récupère nos sacs. On prend le métro (avec ma médaille, j'adore !). 

Et surtout on va manger, j'ai hyper faim.

Je remets sans doute ça l'année prochaine. Et pourquoi We run Paris, en 2012 aussi ? (c'est tous les ans, ce truc ?) Ou Odyssea ? On verra !

Posté par parisiennette à 19:47 - Paris évènements - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Superbe course malgré la pluie! Bravo pour l'avoir terminée et SANS MARCHER

    Posté par devinequisait, 11 septembre 2011 à 20:27
  • comme toi je suis pas très course à pied, pour moi c'était la deuxième.
    Je viens de voir que les résultats sont sur le site là
    bonne récupération

    Posté par Vanilla, 11 septembre 2011 à 20:29
  • Superbe sujet! Je reconnais bien notre journée, merci de l'avoir mise en mots.
    Une belle journée, une course qui passe trop vite finalement...

    Posté par Lulu, 12 septembre 2011 à 19:01
  • Et maintenant je vais voir ce que c'est Odysséa!

    Posté par Lulu, 12 septembre 2011 à 19:02
  • - Merci d'être venue, Devinequisait
    - Vanilla : malgré une attente trèèèès longue au départ, je pense que je recommencerai l'année prochaine. Oui, j'ai vu les résultats, et aussi ma photo !
    - Lulu : allez, entraînements pour l'année prochaine

    Posté par parisiennette, 13 septembre 2011 à 21:12
  • Quel courage ! Je suis admirative... et la médaille est très jolie.

    Nous avons bien pensé à toi samedi et Cocotte se demandait à quelle place tu étais arrive !...

    Des bises de l'ouest !

    Posté par BlondeParesseuse, 14 septembre 2011 à 15:49
  • ... tu étais arrivée... bien sûr, mes doigts vont trop vite

    Posté par BlondeParesseuse, 14 septembre 2011 à 15:50
  • BlondeParesseuse, je suis arrivée bien loin des premières, donc, mais j'm'en fous. Et j'étais déjà sur place alors que vous n'étiez sans doute même pas encore dans les douches
    Bises de la capitale !

    Posté par parisiennette, 14 septembre 2011 à 17:06

Poster un commentaire